Pluviométrie

Publié le 14 Mai 2015

La commissure de ses paupières est à la pluie en ce joli mois de mai. La faute à la météo, sans nul doute. Une part d’elle-même s’en réjouissait : c’était la seule humeur qui, paradoxalement, lui donnait l’impudence d’écrire. Elle ne se sentait jamais aussi légitime à pianoter sur son clavier que lorsqu’elle était mélancolique.

Cela faisait des semaines qu’elle contemplait le fragment lumineux de son être vivre cette vie qu’elle s’évertuait à édifier jour après jour. Mais c’est chiant le bonheur ! Enfin… C’est assommant à lire, pas à vivre.

La simplicité d’une vie, c’est banal à écrire, sauf à être un virtuose des mots. Et en égoïste qu’elle est, elle ne souhaite pas partager ses éclats de rire, ses moments de complicité, ses étreintes. Comment insuffler de l’émotion dans des instants si intimes et si ordinaires ? Il existe des formidables mumblogs pour injecter de la poésie dans le quotidien. Elle n’en est pas. Elle est incapable de vous décrire avec talent les rituels mis en place depuis qu’elle est en vacances, les repas préparés en famille, les apéros du week-end avec les moufs, les chorales impromptues sur Michel Sardou, les chorégraphies improvisées sur des paroles indécentes…

Et puis… Ce soir… La commissure de ses paupières est à pluie.

Elle n’a pas non plus envie de vous parler d’elle. Parce qu’elle se sent vide ; qu’elle n’a rien à dire. Elle est heureuse… sûrement. Et c’est chiant le bonheur. C’est assommant à lire, pas à vire.

Elle est incapable de vous décrire ses émotions, sa fierté d’avoir repris le footing, ses efforts pour courir avec (et non plus après) les loups, ses velléités de s’écouter, de se respecter. Ou alors, elle est anesthésiée.

A croire qu’elle se sent schizophrène ; ses aspirations, sa réalité, ses contraintes, ses désirs, ses contradictions, ses satisfactions, ses addictions, ses forces, ses déceptions… Une adulte en somme.

Or, ce soir, elle est lasse. La commissure de ses paupières est à la pluie en ce joli mois de mai.

Rédigé par Jenn Jenn

Repost 0
Commenter cet article