Publié le 26 Février 2014

Je sais que tu es là, embusqué derrière ma bienveillance et ce que d’aucuns qualifient de belle âme. Tu frémis, tu suffoques en te demandant si ton heure viendra. Si un jour, je te laisserai prendre possession de tout mon être. J’ignore si tu m’as toujours...

Lire la suite

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Réflexion

Repost 0