La triade sacrée

Publié le 14 Août 2013

Dans quelques heures, je retrouverai les miens. Ils auront le teint caramel et les cheveux décolorés par le soleil et le sel. Je les trouverais grandis, encore. Plus forts, plus assurés, mais toujours aussi tendres sûrement, et puis drôles aussi. Ils poseront la question qui fait mal et il me faudra leur parler de notre nouvelle réalité.

Je tâcherai de trouver les mots, d’amortir leur déception et d’imaginer tranquillement ce nouveau livre qui s’ouvre à nous et qu’il nous revient d’écrire. Ils apprendront que cette fois, nous sommes trois. Nous ne sommes que trois pour la première fois, pour de vrai.

Et je leur raconterai que c’est ainsi, que ce n’est pas grave. Je convoquerai les Parques, les Charites, Cerbère, la sainte Trinité, les trois petits singes… J’évoquerai Thèbes, Babylone ou Rome.

Ma voix rauque les bercera. Ils s’émerveilleront de ces histoires fabuleuses. Ils retiendront qu’à trois, on peut être fort et fragile à la fois. Ils comprendront que ce n’est parce qu’on est trois qu’on est fermé au monde extérieur. Et ils en redemanderont… inlassablement.

Ils apprendront à faire confiance avec discernement. Leur cœur n’en sera que plus vaste. Leur générosité prendra tout son sens. Ils mesureront leur chance de voir leur famille s’agrandir. Ils seront prêts pour les semaines qui s’annoncent. Ils n’en prendront que le meilleur.

 

Et je serai fière de mes mômes.

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Bébé-Enfant

Repost 0
Commenter cet article