Rock en Seine 2011

Publié le 29 Août 2011

rockenseine.jpg

 

Premier Rock en Seine à 33 piges : je ne peux évidemment pas ne pas publier quelques mots sur cet événement. Considérant mon éducation musicale rock frôlant le néant, que ce n’est pas franchement mon genre de prédilection, il m’est difficile de vous livrer mes impressions. Aussi opterai-je pour du factuel, du strictement factuel. Rock en Seine en chiffres.

 

Evidemment, si vous comptez lire des infos sur le nombre de participants, de concerts, de décibels… je vous renvoie vers le site officiel. Ici c’est MON Rock en Seine en chiffres et en vrac.

 

·         30 minutes de pluie : pendant le concert des BB Brunes (certaines mauvaises langues ne manqueront pas d’y voir un rapport de cause à effet).

 

·         8 heures debout en quasi continu.

 

 ·         1 paire de puma niquée (et non pas nikée, c'est-à-dire transformée en Nike par un mystérieux sortilège) en raison de la boue.

 

 ·         4 épaisseurs de fringues à cause d’une météo de merde : effet Bibendum garanti.

 

 ·         50 cl de Monster Energy : parce que, quand on n’aime pas la Kro et qu’on a soif, le choix est réduit. Mais c’est vraiment dégueulasse !

 

·         0 kébab à 20h30 parce qu’après un Macdal à 16h, c’est juste une drôle d’idée.

 

·         35 minutes de queue pour aller pisser. En temps normal, j’aurais utilisé le terme "uriner", mais on est rock’n’roll oui ou merde !

 

·         2 besoins naturels à satisfaire. Cf., le point ci-dessous. Pour la seconde fois, je laisse travailler votre imagination.

 

·         1 crêpe au sucre à 23h pour avoir l’impression d’être aux Vieilles Charrues ou à La route du Rock.

 

·         1 découverte musicale. Pour la néophyte que je suis, c’était facile. Mais un pur kiff en découvrant The Streets. Ok, ce n’est pas du rock !

 

 

·         1 verre de vin : oui, un seul et misérable verre de rouge (du Bourgueil pour être précis !).

 

·         2 casques laissés à la consigne et récupérés fissa.

 

·         6 clopes fumées pendant les concerts. Ce qui n’arrive plus depuis des lustres.

 

 

·         1 homme politique vu sur place, mais dont j’ignore le nom.

 

·         1 nouvelle expérience partagée avec Jules.

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Sortie

Repost 0
Commenter cet article