On part en vacances avec... Jenny Grumpy

Publié le 9 Juillet 2010

Maîtrisant à la perfection le sens de l’ironie (certains diraient également celui du sarcasme), je pille aujourd’hui sans vergogne l’interview du Elle spécial été (numéro très très mince au demeurant, quelle honte !) : la - on ne peut plus mal nommée - interview (en ce qui me concerne) "On part en vacances avec…" (vu que des vacances, justement, je n’en ai pas cette année). Cette semaine, c’est Melvil Poupaud qui s’y colle : ouais bof, ça ne me tente pas plus que ça. Ca aurait été avec Joaquin Phoenix (même barbu et mystique, je m’en cogne !), j’aurais tout plaqué, mais là, Melvin… ouais non pas de regret. A vous de voir maintenant, si ça vous dirait de (ne pas en l’occurrence) partir en vacances avec Jenny lorsque vous aurez passé en revue mes coups de cœur de l’été.

 

Mes livres

Force est de constater que les bouquins en stand-by dans ma bibliothèque sont plutôt noirs (c’est peut-être parce que ça me fait chier de pas partir en vacances non ? La légèreté, c’est bon pour la plage). Alors au programme des prochains jours : Sur les traces de Chet Baker de Bill Moody, Aucune bête aussi féroce d’Edward Bunker et Chanson sans paroles d’Ann Packer. Et sur ma petite checklist (ma librairie préférée quand tu me liras, merci de commander) : Un bonheur parfait de James Salter, Les saisons de la solitude de Joseph Boyden et Ritournelle de la famille de Le Clézio. Bon voilà qui devrait me tenir jusqu’à début août.

 

Mes CD

Comme je suis très éclectique, c’est pas évident de choisir un seul artiste. Mais il y aurait évidemment l’incontournable Zaz et puis du Busta Rhymes, du Jean-Louis Aubert, du Sinatra, des Beatles, du Marvin Gaye, du Otis Redding…

 

Mes DVD

Ceux qui me connaissent savent que je me bats contre l’invasion des dvd chez moi, je trouve ça laid. Ils sont donc remisés en vrac (doux euphémisme) dans un placard… Tous sauf un… La nuit nous appartient de James Gray. Je n’emmènerais que celui-là (on se demande bien pourquoi, pour qui même).

 

Mes Expos

Willy Ronis au Musée de la Monnaie, Yves Saint-Laurent au Petit Palais et Munch à La Pinacothèque. De l’éclectisme je vous dis, c’est ce qui me caractérise.

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Autoportrait

Repost 0
Commenter cet article

La librivore 14/07/2010 22:39


Willy Ronis vaut vraiment le coup.