Les secrets forme de Jenny Grumpy

Publié le 18 Juin 2010

Attendu que le magazine Elle (ni aucun autre d’ailleurs) ne m’a sollicitée pour une interview quelconque ; et ce alors que j’ai foultitude de choses intéressantes à dire (ce blog en est la preuve !), j’ai de nouveau piqué un de leurs questionnaires. Cette semaine, Julie de Bona (illustre inconnue en ce qui me concerne mais apparemment actrice dans Camping 2… wahou !!) confie ses secrets forme. Ca tombe bien, la mienne est olympique en ce moment, alors c’est parti pour une lecture hautement intellectuelle.

 

Etes-vous une grosse dormeuse ?

Non, mais alors pas du tout. D’ailleurs, si vous suiviez un minimum mon actu (cf. un billet récent), vous ne me poseriez même pas la question. Il me suffit de cinq heures de sommeil pour être à bloc.

 

A quoi ressemble votre petit déjeuner ?

A pas grand-chose, sauf quand je vais dans un hôtel grand luxe (à Venise par exemple). Sinon, c’est un café ou un thé Mariage Frères (en général, le gens connus aiment bien citer des marques de thé, même si, en pratique, j’ai plutôt tendance à infuser un sachet Lipton, vu que j’ai la flemme de foutre les feuilles dans la boule à thé) à 6h00. Si mon estomac me fait part de son mécontentement lors du second café à mon arrivée au bureau, je grignote un petit truc pas sain du tout (Petit écolier ou barre de céréales par exemple).

 

Faites-vous attention à votre alimentation ?

J’aimerais dire que non et vous répondre que je peux bouffer tout ce que je veux et ne pas prendre un gramme (rien de plus énervant que ces nanas qui te racontent qu’elles s’enfilent du chocolat et que la balance ne bronche pas), mais ce serait mentir. J’essaie de ne pas être obsessionnelle (no comment merci !) et de m’écouter : résultat, je mange quand j’ai envie et si l’aiguille penche du mauvais côté, je rectifie en faisant fi de tous les principes diététiques.

 

Etes-vous sportive ?

Je l’ai été… compulsivement (jogging tous les matins qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente pendant 2-3 ans), mais ça, c’était avant les enfants. Je vous entends déjà rétorquer qu’ils ont bon dos les mouflets : c’est vrai, ils sont là pour ça aussi non ? Ceci dit, je respecte tout de même les fameuses trente minutes de marche quotidienne et c’est pas si mal. Ah oui, je prends aussi les escaliers au lieu de l’ascenseur… parfois !

 

Comment-vous préparez-vous à un rôle ?

Evidemment, la question est sans objet vu que je ne suis pas comédienne. Mais si j’extrapole à mon job, la réponse est : je ne m’y prépare pas, le sens du travail est inné chez moi (ouais ouais marrez-vous !).

 

Avez-vous des petites névroses ?

Des petites quoi ? Quelle idée !! Je suis l’équilibre faite femme : je n’ai rien à ajouter.

 

Le soleil, ami ou ennemi ?

Grand ami of course, même si je fais gaffe… un peu. Mais le hâle me sied parfaitement alors que voulez-vous ?

 

Que faites-vous en cas de coup de blues ?

Je le laisse s’épanouir complètement dans mon âme et paf, il repart comme il est venu. Je n’appelle personne, je rentre dans ma coquille et quand il a fini son œuvre, la vie reprend son cours.

 

Allez-vous chez le psy ?

Non, pas en ce moment. Pour être franche, je n’en ai jamais trouvé un à mon niveau de complexitude (oui le mot n’existe pas et en plus ça fait très prétentieux). Je préfère donc claquer 250 euros par mois en fringues.

 

Cigarette or not ?

Hum… bah oui !

 

Comment vous relaxez-vous ?

Musique, clopes, bouquin et vin : un savant dosage de culture et de vice.

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Autoportrait

Repost 0
Commenter cet article