Leçon de français

Publié le 21 Novembre 2009

Non vous ne rêvez pas, c’est bien moi qui suis de retour après plus de trois semaines d’absence. Vacances aux Caraïbes ? Burn out ? Moral en berne ? Même pas… Petite leçon de français pour votre week-end.

 

Indolent : voici ce que nous en dit Robert. « Qui évite de se donner de la peine, de faire des efforts… Apathique, avachi, endormi, fainéant, insouciant, lymphatique […] molasse, mou, nonchalant, paresseux. »

Ah bah oui c’est tout à fait moi ; ces derniers temps en tout cas. A toutes fins utiles, je vous renvoie tout de même vers un poème de Baudelaire, L’amour du mensonge, et qui commence ainsi « Quand je te vois passer, ô ma chère indolente » et finit par « J’adore ta beauté ».

Et ça, ça fait du bien : histoire de déculpabiliser d’avoir délaissé mon blog pendant tout de temps, je vais considérer que Charles s’adresse à moi depuis la tombe. On se console comme on peut hein ?

 

Si vous cherchez d’autres synonymes pour me qualifier, je ne saurais que trop vous conseiller de naviguer sur le fabuleux dictionnaire des synonymes mis en place par l’unité de Caen du CNRS (http://www.crisco.unicaen.fr) , ça m’évitera de vous en faire un copier-coller et puis ça enrichira votre vocabulaire. Sait-on jamais, peut-être épaterez-vous la galerie lors d’une soirée entre potes en mentionnant le caractère veule, languide ou rossard de ceux qui vous accueillent (pas sûr qu’ils apprécient mais ça, c’est votre affaire !).

 

Pas de promesse donc (trop facile de ne pas les tenir) quant à mon prochain post, mais une chose est sûre : A BIENTÔT…

 

Rédigé par Jenny Grumpy

Publié dans #Réflexion

Repost 0
Commenter cet article